affiche_antigone

THEATRICAL EVENT

03/

04/

07/

09/

10.10.2020

EXPOSITION 

DU VISIBLE À L’INVISBLE 

Une sélection d’œuvres digitales, composées par Thomas Pizer entre 2016 et 2019, inspirées de ses photographies parmi les peuples indigènes de la forêt primaire d’Amazonie. Les tirages très grand format. participent à immerger le public dans l’exubérance d’un univers foisonnant de vie.
En 2002, il fonde l’association genevoise, Aquaverde, en soutien aux peuples autochtones d’Amazonie pour la sauvegarde de leur culture et de leurs terres sacrées.

Initié aux coutumes et savoirs ancestraux de ces peuples qui l’accueillent depuis, Thomas développe un niveau de conscience insoupçonné. Photographe professionnel, c’est au-delà de la qualité graphique évidente de son travail, qu’il nous propose une approche innovante de la matière dans l’Art. À l’occasion de cette exposition, seront également visibles des œuvres plus anciennes (2002-2003) témoignage du parcours initiatique, tant technique que spirituel, accompli ces quinze dernières années.

Découvrez, l’expression de ses visions révélées, grâce à ses frères indigènes, et plongez dans le monde mystérieux des énergies et des esprits qui peuplent la forêt amazonienne. Au travers des œuvres digitales de Thomas Pizer se révèle un monde enchanté et lumineux.

Tirages en série limitée sur toile.

Visites sur rendez-vous uniquement

appeler L’artiste au  +41 79 229 49 49

Texte de
Prof. Dr. Beate Reifenscheid

Curatrice et Directrice du LudwigMuseum, Coblence, Allemagne
Présidente d’ICOM Allemagne

Les métamorphismes photographiques de Thomas Pizer 

Pouvoir se familiariser avec la forêt tropicale au plus profond de l’Amazonie est très spécial. La particularité réside dans le respect et la prudence avec lesquels Thomas Pizer se déplace photographiquement dans ces territoires. Cela devient visible dans ces oeuvres photographiques où l’homme et la nature se rencontrent de telle sorte qu’ils vivent une coexistence symbiotique. Les peuples indigènes se fondent complètement avec la nature et ne font plus qu’un avec la faune et la flore étincelante et colorée qui les entourent. En manipulant les couleurs des photos originales, il crée une atmosphère complètement nouvelle de cette merveilleuse création naturelle. Les métamorphoses des couleurs sont capables d’augmenter la beauté et la fascination et au-delà, on peut observer qu’elles contribuent aussi à l’épanouissement et à la perception de ce monde isolé et menacé. Ainsi oscillent, l’admiration et la proximité, avec la distance et l’irritation, que Thomas Pizer intègre habilement les uns aux autres dans ses expériences photographiques. Sa principale préoccupation est de préserver cette forêt indispensable à l’humanité afin que les peuples autochtones puissent la protéger. Les indigènes ont permis à Thomas Pizer de ressentir cette douce proximité avec eux et leur environnement, de vivre en immersion chez eux et avec eux, afin que son art puisse finalement contribuer à mieux connaître ce dernier refuge et que nous puissions nous en imprégner. Cette attitude est assez rare chez les photographes qui se consacrent à l’observation de la nature. Mais Thomas Pizer ne visite pas seulement l’Amazonie, il peut aussi témoigner subtilement et authentiquement de différents lieux. Même s’il laisse le spectateur participer, il le maintient à distance par la superposition des couleurs. Au délà de l’artificialité de notre perception de plus en plus aliénée de la vie , l’oeuvre de Thomas Pizer nous évoquera et nous montrera à quel point la beauté et l’intégrité de la nature nous ont été retirées. Cela lui réussit dans dans une symbiose unique de la nature et de l’art.

 

Beate Reifenscheid

The Deutsch Museum is located in Belmont-sur-Lausanne, 5 km from the center of Lausanne, Switzerland, with a superb view on Lake Geneva.

In its original and unique concept, the Deutsch Museum has been designed by Atelier 5, Bern, an important group of Swiss architects, students of Le Corbusier, as a museum of contemporary and modern art, according to the wish of its founder, Prof. h.c. Dr.iur.Hans Deutsch, honorary citizen of the Commune de Belmont-sur-Lausanne.

planbar2

The construction of the museum started in 1962.

Renovations were done in 1989 and between 2004-2006.

In 2012 the museum was equipped with state of the art multimedia and wifi.

salle2_museum

Since the opening of the Deutsch Museum, important events have been organised for various international companies.

The 4500m2 of the building include 1221 m2 of office space.

The museum’s exhibition halls are designed for large sized works of art.

The museum is certified for 1521 persons.

Parking space available for 80 cars in front of the museum.

Public transport is around the corner, exit of the highway no 9, Belmont-Lutry, is 5 minutes from the museum

Contact us

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search